Enquête sur les suicides chez France Telecom. Quid des relations entre fournisseurs telecoms et distributeurs ?. « le blog telecoms » interpelle directement les journalistes.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Enquête sur les suicides chez France Telecom. Quid des relations entre fournisseurs telecoms et distributeurs ?. « le blog telecoms » interpelle directement les journalistes.


Lyon, le 12 avril 2010 – Un juge va enquêter sur les suicides chez France Telecom Orange. Faut-il se limiter à cette seule partie « émergée de l’iceberg » ou prendre conscience de la gravité de la situation dans l’ensemble du secteur des telecoms ?. « le blog telecoms » http://telecoms.zeblog.com interpelle les journalistes.


Ecoutons d’abord les propos de Maître Jean Paul Teissonière, avocat du syndicat Sud au sein de France Telecom Orange, échangés le 9 avril 2010 avec le journaliste Marc Fauvelle sur l’antenne matinale de France Info. Nous en avons retranscrit certains et gageons qu’ils ne nous tiendront aucune rigueur en privilégiant la démarche suivie sur « le blog telecoms », celle du partage de l’information.

Elargissons ensuite ce débat à l’ensemble du secteur des telecoms : reprenons ces propos et appliquons les au secteur de la distribution telecoms. Changeons simplement quelques mots et termes. Cela serait-il suffisant pour donner du relief à la situation de ce secteur ?.

Reprenons d’abord les propos de Maître Jean Paul Teissonière échangés avec Marc Fauvelle :

? Maître Jean Paul Teissonière : « …le rapport de l’inspection du travail était rédigé d’une manière accablante…en mettant en évidence les multiples alertes…jusqu’à parvenir à cette situation dramatique qui a vu 35 salariés de l’entreprise se suicider…on a une entreprise dans une situation particulièrement dangereuse avec tous les clignotants au rouge…et une direction qui a continué une forme de mangement extrêmement pathogène… »,

? Marc Fauvelle : « …quand vous dites un management pathogène, un rapport accablant, ça se concrétisait comment ? »,

? Maître Jean Paul Teissonière : « …dans ce dossier, on n’a pas à faire à une simple faute d’imprudence…on a véritablement à faire à une organisation volontaire de conditions de travail pathogène…il a fallu à un moment donné pour se débarrasser de…plusieurs dizaines de milliers de personnes organiser…l’organisation de la frustration qui a été recherchée…il fallait que les gens ressentent une frustration qui leur donne envie de quitter l’entreprise de manière à ce que l’effectif parvienne à…un nombre qui avait été défini par la direction au départ »,

? Marc Fauvelle : « …les pousser vers la sortie plutôt que de les licencier ? »,

? Maître Jean Paul Teissonière : « …les départs n’étaient pas assez nombreux…le volontarisme ne suffit pas…il va falloir contraindre les gens à partir…on a mis en place une organisation du travail qui a rendu la vie impossible aux salariés à l’intérieur de l’entreprise…certains sont partis…le nombre des départs a atteint plus de 20 000 mais une partie du personnel n’a pas supporté les conditions dans lesquelles la situation évoluait….on a eu de très nombreux cas de dépression…et la pointe émergée…ce sont les suicides »,

? Marc Fauvelle : « …ces consignes venaient d’où ?, tout en haut de l’entreprise ? »,

? Maître Jean Paul Teissonière : « …oui, je crois…nous avons une nouvelle forme de délit dans l’entreprise…ça n’est pas simplement des négligences ou des carences…on est dans une situation dans laquelle on a fait un choix stratégique…ce choix, c’était de se débarrasser d’une partie du personnel et il fallait utiliser tous les moyens nécessaires pour y parvenir….le résultat, c’est les désastres auxquels on a assisté ».

Elargissons ensuite ce débat à l’ensemble du secteur des telecoms :

? d’abord, pour ceux qui n’auraient pas « connaissance » de la situation dans l’ensemble du secteur des telecoms, activité salariale et non-salariale, cet article du 15 mars 2010 intitulé « le blog telecoms » http://telecoms.zeblog.com remet à jour les compteurs du « mal-être » dans les telecoms. Les disparitions et celles « à » venir » n’est-il pas assez limpide ?.

? ensuite, pour comprendre le propos de cet article, l’ensemble des 30 communiqués de presse publiés chaque lundi sur « le blog telecoms » depuis le 24 septembre 2009 est regroupé dans « l’espace communiqués de presse ».

Les acteurs des telecoms se développent « grâce » à leurs distributeurs telecoms et leurs sous-traitants. Qu’on porte attention « à juste titre » sur 35 salariés de France Telecom Orange est légitime.

Il faudrait « aussi » se focaliser sur les relations entre « ces » acteurs des telecoms et non plus leurs salariés mais « avec » leurs distributeurs et leurs sous-traitants.

Qui poserait cette question, par exemple, à ce même France Telecom Orange ou à SFR, Bouygues Telecom et à tous les opérateurs telecoms rachetés depuis 2002 par LD Com pour constituer neuf cegetel, groupe revendu par Robert Louis Dreyfus à SFR ?.

Comment se comportent-ils avec eux depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 1998 ?.

N’ont-ils pas eux aussi des pratiques similaires lorsqu’ils souhaitent se séparer de leurs distributeurs telecoms ou de leurs sous-traitants ?. Les relations sont toujours basées sur des rapports de force, la nature des contrats qui les régissent et leurs modalités d’applications.

Combien de distributeurs telecoms ont participé au développement du groupe neuf cegetel ?. Combien ont disparu à chaque rachat d’un nouvel opérateur par neuf cegetel ?. De quelles manières ?. Souvent les mêmes. Combien existeraient encore ?. Tellement peu. Combien en sont « encore » devant les tribunaux pour tenter de faire rémunérer leur travail depuis 2002 ?. Un certain nombre. Est-ce « normal » ?.

On peut poser des questions identiques sur les réseaux de distribution de téléphonie mobile ?. SFR ? Bouygues Telecom ?.

Qui s’est demandé comment ces milliers de distributeurs telecoms ont pu disparaître ?. Comment ils vivent encore ?. Ou survivent pour certains. Combien ont été suicidés pour avoir été distributeur telecoms ?.

Puisqu’un distributeur telecoms « se doit » d’être rémunéré pour son travail « par » son fournisseur telecoms, le meilleur moyen de l’évincer sans « trop » de problème reste d’agir principalement sur sa rémunération. La gestion du temps est un autre moyen utilisé à bon escient : dans les rachats, on ignore, on commence à éliminer; dans les versements de rémunération, on se trompe, on oublie, on conteste, on ignore, on complique, on traîne…, bref, on asphyxie ; devant les tribunaux, on utilise tous les moyens pour bloquer et ralentir les procédures…on laisse pourrir les situations, enfin, on achève. Comme « le temps serait de l’argent », il suffit de gérer le temps pour voir ou faire disparaître les distributeurs telecoms et les sous-traitants. Sans aucun problème. Oui, mais pour qui ?.

Il est dit que le métier de « journaliste » serait d’informer.

D’accord. Alors, « qui » le fera ?.

Cette question est posée.

« En ce qui concerne mon sentiment sur le sujet » explique Philippe Fontfrède le créateur et développeur du site « le blog telecoms » http://telecoms.zeblog.com/ « je veux bien répondre aux journalistes sur ce sujet. Pour ceux qui ne me connaissent pas ou mal, lisez juste ces deux articles du 14 février 2010 et du 20 février 2010. Lorsqu’on a été à la fois distributeur telecoms pour le groupe neuf cegetel, administrateur de la Ficome et fondateur de l’ADTITE, on a une expérience très vaste du secteur, de ses intervenants et de ses « pratiques ». Alors, « qui » osera me contacter sur le sujet ? . Un défi pour les journalistes que d’écouter et de relater ? ».

« le blog telecoms », le blog pour connaître et mieux comprendre le monde des telecoms et de l’énergie.

Rubrique « l’espace distributeurs - franchisés ».

Contact Presse : Philippe Fontfrède

http://telecoms.zeblog.com/

Rubrique « la charte du blog telecoms et comment me joindre ».

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »