le blog telecoms rubrique « comment appeler un chat… un chat » : Belgacom France, devenu neuf cegetel puis SFR, savait qu’il était exsangue dès l’automne 2001 ; à plusieurs reprises, il a trompé volontairement ses distributeurs,

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

confident and friendly business man portrait - isolated over a white background stock photo

le blog telecoms rubrique « comment appeler un chat… un chat » : Belgacom France, devenu neuf cegetel puis SFR, savait qu’il était exsangue dès l’automne 2001 ; à plusieurs reprises, il a trompé volontairement ses distributeurs,

sans commentaire (…) de la part du blog telecoms, juste la mise en ligne de documents explicites sur les relations entre « opérateurs telecoms » et leurs « distributeurs telecoms » ou « comment appeler un chat… un chat »,

 

pour ceux qui ne savent toujours pas ou qui ne veulent pas le savoir ou qui ne veulent surtout pas que cela se sache (c’est au choix…) :

 

-          Belgacom France était à court de trésorerie en 2001 et perdait beaucoup d’argent,

-          ses distributeurs l’ont appris, à leur insu, au moment du rachat par neuf telecom tout début 2002, non pas par Belgacom France comme les contrats les y obligeaient (article 3.2 « obligations de Belgacom France » du contrat dit de « Distribution »  « Belgacom France informera le Distributeur de toute évolution fonctionnelle ou technique des Produits et Services avec un préavis raisonnable ») ni même par neuf telecom mais rétroactivement par… la presse,

-          non-respect du même contrat article 3.3 « Belgacom France informera le Distributeur de l’état des règlements »,

-          les problèmes de rémunération pour les distributeurs ont commencé en… octobre 2001 (voir date du mail); simple coïncidence sans doute ?,

 

-          peut-on rajouter à cela la tromperie volontaire sur la nature du contrat de « Distribution » qui n’est en fait qu’un contrat d’Agent Commercial « très grossièrement maquillé » ?,

-          on connaît tous le statut protecteur d’Agent Commercial et les obligations imposées, notamment en cas de rupture à l’initiative du mandant (…) ; Belgacom France en 2001 le savait et contournait déjà « lui aussi » la nature réelle des contrats…,

pour simple « information », passer du contrat de distribution « en cours » au nouveau « en cours de finalisation » ne faisait perdre qu’au minimum 60% de la rémunération d’un distributeur :

-          « rien que 60% »,

-          ou ferait « disparaître » le distributeur ?,

voici donc un document explicite (d’autres vont suivre), rubrique « comment appeler un chat… un chat » :

 

 

« De:                     HENNEBEL Jean-Daniel (BGCF)

Envoyé:                vendredi 5 octobre 2001 14:12

À:                          Dep VEN/AGE/Responsable  (BGCF); Dep VEN/IND (BGCF)

Cc:                        DE KERSAUSON Florent (BGCF); VAN GOMPEL Luc (BGCF); BONAERT Vincent (BGCF); MOYERSOEN André (BGCF); OPPEEL Alexis (BGCF); ALBISSER Richard (BGCF)

Objet:                   Contrats ventes indirectes voix

Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez, nous avons décidé de stopper les deux contrats existant en Ventes Indirectes Voix, à savoir le contrat dit de “DISTRIBUTION” et le contrat dit d’”AGENT COMMERCIAL”.  Ces deux contrats sont remplacés par un contrat unique en cours de finalisation. Afin de ne pas bloquer votre activité commerciale, nous vous communiquons dès à présent le mode de rémunération de ce nouveau contrat :

·          Communications locales, nationales et internationales : Versement d’une prime équivalent à 100% du premier mois entier de facturation (ce qui revient à 1/12ème du C.A annuel soit : 8%) + 8% de commissions mensuelles basées sur le C.A facturé, et ce, pendant 3 ans. 

·          Communications vers les mobiles : Versement d’une prime équivalent à 25%  du premier mois entier de facturation (ce qui revient à 0,25/12ème du C.A annuel soit : 2%) + 2% commissions mensuelles basées sur le C.A facturé, et ce, pendant 3 ans.  

J’attire votre intention sur le fait que, dans ce nouveau contrat, la notion de commissions sur le C.A facturable disparaît définitivement.

Dans le cadre de votre activité je vous demande, pour les nouveaux partenaires, de ne plus présenter que ce seul mode de rémunération.

Je vous demande également de faire un effort maximal pour que vos partenaires existant passent également sur ce nouveau mode de contrat.Un des leviers possible est qu’il intègre la rémunération des communications locales que l’ancien contrat n’intègrait pas. Un point précis sera fait avec chacun d’entre vous pour définir, partenaire par partenaire, les probabilités et délais de migration.

Je compte sur votre active collaboration pour que cette transition, indispensable pour la rentabilité de notre activité, soit effectuée le plus rapidement possible.

Cordialement,

Jean-Daniel Hennebel

Directeur du développement de la Vente Indirecte

Tél : 03 59 00 69 02

e-mail : jdhennebel@belgacom-france.com“

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »