Le Grand Emprunt inefficace pour les PME intervenant dans les TIC ?. le blog telecoms http://telecoms.zeblog.com pose cette question.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

confident and friendly business man portrait - isolated over a white background stock photo

 

Le Grand Emprunt inefficace pour les PME intervenant dans les TIC ?. le blog telecoms http://telecoms.zeblog.com pose cette question.

 

Lyon, le 15 juillet 2011 – le Ministère des PME dirigé par Frédéric Lefebvre et le Ministère de la Justice dirigé par le lyonnais Michel Mercier soutiennent-ils vraiment les PME intervenant dans les TIC ?. le blog telecoms  http://telecoms.zeblog.com les interpelle directement.

 

  • la France compte 2,4 millions de PME/TPE (source Insee), soit 2/3 de l’Emploi,
  • les TIC sont l’un des principaux secteurs d’activité de l’économie. Elles pesaient 5,1% du PIB en 2002, soit plus que l’éducation, l’agriculture, la finance, la construction, l’agro-alimentaire, la restauration ou l’industrie automobile (source : Base Stan, OCDE),
  • les entreprises ont dépensé près de 30,1 Md € en 2001 (Source IDATE), dont 46% pour le secteur de l’informatique et 36% pour celui des Réseaux et Télécommunications,
  • les PME/TPE représentent le moteur de la croissance des prochaines années. 

Ce simple constat semble pris en compte par le gouvernement actuel. Le Grand Emprunt est destiné à développer l’Economie du Numérique et les PME.

 

Alors, comment se peut-il que ce même gouvernement soit totalement sourd aux différents messages envoyés par ceux qui représentent ces mêmes PME agissant dans ce même secteur que sont les TIC ?.

 

Que disent la FICOME, Fédération Interprofessionnelle de la Communication d’Entreprise et la FEB, Fédération des Equipements de Bureau et de la Papeterie depuis un an au sujet du SAE ?. « La nouvelle politique d’achat de l’Etat SAE, Service des Achats de l’Etat, provoque 21 000 suppressions d’emploi dans le secteur » représenté par la FEB. En plus, combien répertoriées par la FICOME ?.

 

Que dit le président du SYNTEC qui regroupe et fédère le secteur de l’informatique ?. « Les politiques ne nous comprennent pas. On n’arrive pas aujourd’hui à être identifié comme une industrie ».

 

Que dit aussi le président de la CGPME lorsqu’il dit vouloir « améliorer le cadre juridique existant entre donneurs d’ordre et sous traitants tout en limitant les effets d’une trop grande dépendance économique » ?.

 

Même constat de toute part. Les patrons de PME sont présents. De vrais patrons propriétaires de leurs structures. Totalement engagés et responsables. Mais totalement invisibles par nos gouvernants sauf pour à vouloir compter sur eux pour remplir les caisses de l’Etat ?.

 

Pour ce que je connais bien, le secteur des telecoms depuis 20 ans et plus particulièrement celui de la distribution telecoms qui diffuse les services de TIC aux entreprises, on constate une véritable hécatombe depuis 15 ans. Hécatombe qui perdure. Et ce ne serait pas fini. On agite l’arrivée de Free dans la téléphonie mobile sans doute pour supprimer hâtivement de nombreux distributeurs.

 

Après un développement à marche forcée en 15 ans, une fois passé d’un marché de conquête à celui de fidélisation, SFR, Bouygues Telecom et France Telecom Orange ont mis pas moins de 10 000 distributeurs telecoms sur le carreau. Ce que vous savez parfaitement.

 

Au niveau salarial, ce sont 20 000 emplois. Et un total de 30 000 familles mises sur le carreau.

 

Comment est-ce possible ?. Les relations « donneurs d’ordre/distributeurs telecoms » sont toujours régies sur des rapports de force. Pour être plus beaucoup plus clair, la vraie nature des contrats de distribution telecoms est toujours tronquée et au seul avantage des donneurs d’ordre.

 

En exemple ?. SFR et tous les opérateurs telecoms rachetés depuis 2001, défend toujours un contrat qui n’existe pas : celui de distributeur telecoms (et même en  ce moment celui de courtier devant une juridiction parisienne). Un distributeur telecoms est soit un « salarié », ce que la Cour de Cassation a clairement exprimé par deux fois le 1er février 2011, soit un « agent commercial ». Ou l’un ou l’autre. Rien d’autre. Pourquoi SFR a démenti ce fait, continue de résister et attaque tous ceux agissent pour le développement des distributeurs telecoms ?. Car c’est ce que SFR a fait après avoir perdu en Cassation le 1er février 2011. Ce dont je fais partie. SFR a assigné plusieurs fois et SFR vient de perdre plusieurs fois sur ses assignations.

 

Bouygues Telecom aurait décidé de modifier de façon unilatérale son contrat de distribution. Bouygues Telecom qui critiquait dans la presse l’attitude de SFR suite à la reprise de neuf cegetel en nommant les distributeurs de « laissés pour compte » aurait les mêmes comportements vis à vis de ses distributeurs ?.

 

Puisque toutes les relations sont régies par des contrats, comment se fait-il que malgré la disparition connue de tous de 10 000 distributeurs telecoms et la disparition annoncée de nombreux distributeurs, ce point juridique si important soit laissé de coté par nos gouvernants ?.

 

J’exerce depuis presque 20 ans dans les telecoms : salarié, patron, distributeur telecoms, administrateur de la Ficome, fondateur de l’ADTITE qui a eu pour seul but de mettre en lumière le rôle de distributeur telecoms et fondateur du site le blog telecoms http://telecoms.zeblog.com dédié aux telecoms : + d’1 million de lecteurs, 2 040 articles publiés et une communauté de 1 200 professionnels ou passionnés des telecoms et une récente assignation « indirecte » par… SFR. SFR, détenu par Vivendi, au capital de plus d’1 milliard d’euros s’attaque à un modeste « blog personnel ». Fin 2005, neuf cegetel avait attaqué l’ADTITE dès le jour de sa création !. Beaucoup contre la même personne, non ?. Significatif d’un réel malaise et d’une volonté de vouloir museler à tout prix ?.

 

Ce que disent la FICOME, la FEB, le SYNTEC, la CGPME et d’autres encore rejoint ce que j’ai vécu et défendu aussi. Tout en étant encore fermement combattu depuis plusieurs années par neuf cegetel puis pas son repreneur SFR.

 

Peut-on être à la tête du Ministère des PME et du Ministère de la Justice, prôner une volonté gouvernementale de développement des TIC et des PME tout en ignorant depuis si longtemps ceux qui oeuvrent au quotidien à leur développement, les PME ?.

 

Monsieur le Ministre des PME et Monsieur le Ministre de la Justice, que pensez vous de ce constat catastrophique ?. Que comptez vous faire ?. Comment comptez vous agir pour améliorer ce qui peut l’être facilement ?. Facilement, c’est statuer définitivement sur la « vraie » nature des contrats de distribution telecoms. « Agent commercial » ou « salarié ». Doit-on comprendre qu’agir face à SFR détenu par Vivendi ou Bouygues Telecom détenu par Bouygues ne serait pas chose facile ?. Ou chose voulue ?. La question peut-elle se poser légitimement depuis 15 ans ?.

 

Que dire de la décision du 26 août 2004 par le Ministre de l’Economie et des Finances d’avoir accordé au groupe Vivendi Universal, propriétaire de SFR,  un agrément l’autorisant à adopter un régime dérogatoire, dit du bénéfice mondial consolidé ?. Pour Vivendi, la baisse d’impôt consécutive à l’application de ce dispositif était estimée à 3,8 milliards d’euros d’ici à 2010. En contrepartie, Vivendi avait promis de créer 2 100 emplois sur 5 ans. SFR détenu par Vivendi a- t-il respecté cet engagement selon vous ?. Combien en a-t-il détruit de façon directe, ses salariés et indirecte, ses distributeurs ?.

 

Puisqu’à l’heure du web 2.0 il n’est possible de vous joindre « directement » autrement que par… courrier, je vais donc le faire. Par courrier. Au moment du débat sur les TIC, Minitel 2.0 ou web 2.0 ?.

 

Pour partager l’objet de ce courrier, les réseaux sociaux et autres outils d’actualité feront l’affaire.

 

Tous ceux qui se reconnaissent dans cette volonté de clarification ou pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le secteur des telecoms (…), il suffit de me joindre sur le blog telecoms http://telecoms.zeblog.com à la rubrique  la charte du blog telecoms et comment me joindre.

 

« En ce qui concerne mon sentiment sur le sujet » explique Philippe Fontfrède le créateur et développeur du site « le blog telecoms » http://telecoms.zeblog.com/ « on ne peut demander d’un côté aux patrons de PME, ce que sont les distributeurs telecoms, d’investir et de s’investir et d’un autre les laisser se faire écraser par quelques grands groupes qui profitent et abusent impunément de leur position dominante ».

 

ps : cet article envoyé directement par mail aux protagonistes pour recueillir leur sentiment sur la question, mail présenté sous forme d’un droit de réponse ou de commentaire, ce que la loi impose de faire à tout possesseur de blog personnel, comme tout un chacun le sait.

 

le blog telecoms, le blog pour connaître et mieux comprendre le monde des telecoms et de l’énergie.

2 045 articles publiés, sa communauté de 1 200 passionnés des telecoms et plus d’1 million de visites depuis le 24/11/2006.

Contact Presse : Philippe Fontfrède

http://telecoms.zeblog.com/

 

Rubrique « la charte du blog telecoms et comment me joindre ».

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »