« Vivendi augmente son patron qui oublie de remercier les Distributeurs SFR ? » demande [ LE BLOG TELECOMS ]

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Tableau noir avec une illustration World Wide Web.

[ LE BLOG TELECOMS ]

Communiqué de presse

Lyon, le 23 mars 2013

«  Vivendi augmente son patron qui oublie de remercier les Distributeurs SFR ? » demande [ LE BLOG TELECOMS ]

Jean François Dubos, patron « salarié » de Vivendi, a été augmenté. Avant qu’il ne « passe le relais » le 30 avril 2013, nous allons lui rappeler « qui » finance son augmentation et ses actions de performance : les Distributeurs SFR. Pour être « performants », sont-ils satisfaits d’avoir construit SFR avant d’être méprisés ?. Explications.

Jamal Henni, dans son article du 20 mars 2013, nous parle de « mauvais coucheurs ». Doit on considérer que les 10 000 PME Distributeurs accompagnés de leurs 20 000 salariés, ceux qui ont construit Vivendi SFR, Bouygues Telecom et France Telecom Orange, comme des « mauvais coucheurs » ?. Après avoir bâti ces trois groupes, ils ont été détruits avec un immense mépris. Sans doute apprécient-ils ce nouvel étalage de fort mauvais goût ?. Qui a oublié celui ci ?.

Le mépris, pour Jean François Dubos, quelle est sa définition ?. Le 30 juin 2012, Jean François Dubos a « accusé » réception (…) d’un droit de réponse à un article du blog telecoms. L’article posait cette question déjà actuelle à cette date « Vivendi SFR implose. Qui règle les casseroles des Distributeurs SFR ? ». Je cite la réponse de Jean François Dubos « De minimis non curat pretor ».

Pour ceux qui, comme moi, auraient un peu oublié cette langue morte, on pourrait la traduire en une langue plus actuelle, le français, de deux manières. « Le Prêteur (= le magistrat romain) ne s’occupe pas des petites affaires ». Jean François Dubos aurait donc une très haute estime de lui-même… Et en ce qui « nous » concerne, les Distributeurs, patrons de nos PME, appliqué à l’évaluation d’un risque financier, cela signifie de « ne pas porter attention à un risque très faible ». Jean François Dubos se trompe magistralement car ce risque « financier » existe bel et bien : le coût exorbitant de la requalification du réseau de 800 Espaces SFR. Ce coût est « estimé » dans ce récent article à plusieurs centaines de millions d’euros. Le repreneur de SFR va apprécier ?. Qu’en dit-il ?

Le latin est devenu 20 siècles plus tard notre langue… française. On comprend pourquoi Vivendi SFR a encore « un peu de chemin » à parcourir avant de savoir « écouter » et « dialoguer ». « 20 siècles nous séparent » !.

Le mépris est une valeur constante de la part des hauts dirigeants « salariés » de ces quelques grands groupes. Sans doute faut-il dès les jours à venir mettre à l’honneur leurs pratiques en guise de démonstration ?. Vivendi « maximiserait » avant de vendre SFR. [ LE BLOG TELECOMS ]… aussi !. « Je » m’y emploie… En plusieurs langues « européennes ».

Vivendi SFR a porté attention au risque de prise de parole « indépendante » en ayant si « courageusement » assigné [ LE BLOG TELECOMS ]. Vivendi SFR a bien démontré qu’un modeste blog « personnel » a pu «  déranger ». Et nous sommes bien loin de ce qui arrive…

«  Vivendi augmente son patron qui oublie de remercier les Distributeurs SFR ? » demande [ LE BLOG TELECOMS ].

« En ce qui concerne mon sentiment sur le sujet » explique Philippe Fontfrède le créateur et développeur du site le blog telecoms http://telecoms.zeblog.com/ « il est vrai que le verbe « remercier » est à double sens. Il va falloir aussi apprendre la « politesse » à ce genre de personnes qui nuisent à « l’image commerciale » de milliers de PME Distributeurs tout en détruisant massivement notre économie… ».

A propos : le blog telecoms devient www.leblogtelecoms.fr. Sa communauté actuelle de 4 500 abonnés a pour ambition de passer à 5 000.

Depuis sa création le 24 novembre 2006, à ce jour, déjà 2 433 articles publiés et d’1,50 million de visites. Twitter : @blogtelecoms. Contacts presse : Philippe Fontfrède.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »