« Distribution de Nouvelles Technologies : tromperie contractuelle généralisée. Et organisée ? » demande [ LE BLOG TELECOMS ]

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Tableau noir avec une illustration World Wide Web.

[ LE BLOG TELECOMS ]

Communiqué de presse

Lyon, le 2 mai 2013

« Distribution de Nouvelles Technologies : tromperie contractuelle généralisée. Et organisée ? » demande [ LE BLOG TELECOMS ]

Il est de notoriété publique que le secteur des Nouvelles Technologies s’est construit grâce aux Distributeurs. Et que ceux-ci ont été trompés par presque tous leurs fournisseurs sur la « vraie » nature de leurs contrats de distribution. La question à se poser désormais est de savoir si cette « tromperie » a été « organisée » ?.

Au moment où la « transparence » serait de mise, des politiques passés et actuels ou des entreprises sont mis en examens, démissionnés, sanctionnés,…, pour des motifs délictueux d’une extrême gravité. Trafic d’influence auprès de Sénateurs, évasion fiscale, tromperie, manipulations, pressions, dissimulations,…. sont des pratiques mises à jour et combattues. Tantôt dénoncées, « les yeux dans les yeux ». Tantôt affichées (…). Un spectacle affligeant. Une vraie honte. Scandaleux.

Pour en revenir au secteur de la Distribution de Nouvelles Technologies, il est connu que ces « motifs délictueux » sont identiques aux nombreuses « condamnations » des grands donneurs d’ordre. Vivendi SFR, Bouygues Telecom, France Telecom Orange,…. Pour « entente illicite ». « Clauses contractuelles abusives ». « Collusion frauduleuse ». « Abus de biens sociaux ». « Tromperie généralisée sur la nature des contrats de distribution ».

Il est enfin « reconnu » que le secteur s’est bâti sur la « tromperie » généralisée. Au moment où on s’intéresserait légitimement, par exemple, aux « conséquences » de pratiques qui « seraient » délictueuses dans l’affaire des prothèses PIP, il est connu de tous que la « tromperie sur la vraie nature » des contrats de distribution a déjà permis à Vivendi SFR, Bouygues Telecom et France Telecom Orange de détruire 10 000 PME, leurs propres Distributeurs, accompagnés de leurs 20 000 salariés. Mais de cela, il ne faudra surtout jamais en parler ?. Et pourquoi donc ?. Qui s’intéresse aux conséquences sur ces 30 000 familles ?.

Pour ceux qui ne « voudraient » toujours pas « comprendre », prenons le cas des deux challengers de France Telecom Orange :

- depuis 2011, Vivendi SFR a bien été condamné 8 fois par la Cour de Cassation et des Cours d’Appel sur la « vraie » nature de ses contrats de distribution : de « distributeur Espace SFR » à « salarié SFR ». Sauf erreur, Vivendi SFR n’a toujours pas requalifié le Réseau des 800 Espaces SFR. Pourquoi ?. Question logique : des « salariés SFR » « pourraient-ils » donc travailler « sans » contrat de travail depuis ?,

- quand à Bouygues Telecom, qui se souvent qu’il a rencontré le même problème que Vivendi SFR ?. Personne. Parce que Bouygues Telecom, pour sa part, a déjà « requalifié » son réseau de distribution, ses Boutiques.

Pourquoi le « lanceur d’alertes » que je suis depuis 2004 poserait cette nouvelle question : « tromperie généralisée » et « organisée » ?. 2001, Distributeur de plusieurs opérateurs alternatifs. Ruiné pour l’avoir été. 2004, Administrateur de la Ficome. Manipulé (…) puis « abattu » par neuf telecom, dirigé par Jacques Veyrat et détenu par le groupe Louis Dreyfus. Reconnu puis combattu par la Ficome. 2005, créateur de l’ADTITE, seule association dédiée aux Distributeurs de Nouvelles Technologies. Combattu conjointement par neuf telecom et la Ficome. 2006, créateur du blog « personnel », [ LE BLOG TELECOMS ], dédié aux Distributeurs de Nouvelles Technologies. Combattu par Vivendi SFR, le repreneur de neuf telecom, qui, par exemple, l’a « assigné » en février 2011. 2013, re-créateur de [ l’ADTITE ]. Constant. Indépendant. Spécialiste du secteur de la Distribution de Nouvelles Technologies.

Quel sort réserve-t-on à un « lanceur d’alertes » ?. Le 3 avril 2013 a été adopté par le Parlement le « droit d’alerte ». Pour éviter à l’avenir de « nouveaux scandales ». En ce qui concerne le secteur de la Distribution de Nouvelles Technologies, mon histoire « représentative » est sur la place publique depuis janvier 2012. Faut-il s’étaler sur la place publique pour se protéger et faire avancer les choses ?. Serions-nous bien doublement dans « un état de non droit » ?. Donc prendre « encore » plus de risques qui incombent à nos gouvernants, passés et actuels, nos ministères concernés de « supporter » ?. Et à notre presse, si curieusement « absente » sur le sujet, de « traiter » ?.

Que faut-il donc « cacher » que nous ne saurions pas depuis février 2011 ?. Que le secteur s’est en effet « construit » sur la « tromperie « généralisée ». N’en déplaise à Jacques Veyrat, son bras droit d’alors Serge Schöen et Frank Cadoret, DG SFR détenu par Vivendi. Puisque ce n’est « que cela » qu’ils empêchent de dire et tentent « encore » désespérément de cacher. Menaces, assignation, coupure abusive de ligne personnelle,…. Dès 2004, ne pas cautionner les pratiques qui ont depuis permis de faire disparaître 10 000 PME Distributrices faisait partie du rôle de tout Administrateur de la Ficome. Je l’ai rempli. Le seul depuis 2004. D’où les « pressions » récurrentes depuis 2004.

Un « lanceur d’alertes » est « protégé » et « accompagné » : le serais-je vraiment depuis 2004 ?. On ne parle pas de l’intention de « museler » du puissant Vivendi SFR contraint d’assigner un si modeste blog « personnel », [ LE BLOG TELECOMS ]. Et de ma réplique dans cet article. Non commenté dans le délai légal de trois mois. J’attaque. Je relance [ l’ADTITE ]. Pour défendre et attaquer. Qui, quand, pourquoi ?.

«  Ma protection » : quelle est-elle de la Justice depuis 2001 ?. C’est « factuel » dans cet article de janvier 2012. Après avoir lourdement « perdu » deux fois en Cour de Cassation sur la « vraie nature du contrat de distribution », le 1er février 2011, SFR a assigné 4 personnes entre qui SFR a du « imaginer » (…) qu’un lien devait « exister » ?. SFR a eu très peur car SFR n’attaque pas au « hasard ». Deux avocats spécialistes des « dérives » de la Distribution de SFR et Bouygues Telecom. Plus un ancien Distributeur Espace SFR. Et moi, ou plutôt [ LE BLOG TELECOMS ] ?. Pour les trois premiers, moins de trois mois après les assignations de SFR, la Justice a tranché : SFR définitivement débouté et même SFR condamné. Par contre, en ce qui me concerne, depuis février 2011, dans ma juridiction, cette « affaire » n’a toujours pas débuté. Pourquoi ?. Presqu’un an pour obtenir l’Aide Juridictionnelle Totale. Pourquoi ?. Le Bâtonnier, par deux fois, a écrit qu’il ne ferait pas nommer de conseil et que je devais me trouver un conseil « seul ». Pourquoi ?. En deux ans, 10 renvois. Pourquoi ?. Ces renvois m’ont été injustement « reprochés » lors de la dernière audience publique sans même prendre le temps de m’écouter. A moi de devoir justifier ?. Pourquoi ?. Lorsque je fais une récente demande écrite au Tribunal, on ne me donne pas de réponse. Il me faut donc téléphoner pour avoir des nouvelles. Et que me dit on alors ?. On me « raccroche » au nez !. Pourquoi ?. Lorsque j’interpelle le Procureur sur les multiples « piratages » récurrents de mes sites, boites mails, compte Twitter,…, « aucune » réponse. Pourquoi ?. Lorsque je lui indique, par une déposition en Gendarmerie, avoir été « menacé » par le DG Grand Public et Professionnels actuel de SFR sur mon téléphone « personnel », avec grandes difficultés, il m’est répondu que « menacer » ne constituerait pas un « délit ». A titre personnel, je ne me risquerais pas de menacer quiconque sans risquer d’encourir de possibles représailles (…). Lorsqu’on veut contacter Fleur Pellerin, en charge des PME dans le Numérique, selon la presse « tout contact l’agacerait ». Pourquoi ?. Que dire du « silence » d’Arnaud Montebourg, chargé du Redressement Productif ?. Pourquoi ?. Que dire du temps qu’il faudrait pour rencontrer Christiane Taubira, la Ministre de la Justice concernée par la « raison » de l’hécatombe de notre secteur, le « non droit » ?. Le « contournement » de la Loi et sa « non application ». Pourquoi ?. Faut-il que je m’étale sans aucune retenue ?.  Et que la Justice, censée m’aider, me prenne en grippe ?. Si ce n’est déjà le cas… Il ne faudrait émettre « aucune » remarque selon vous ?. Faut-il « croire » que les pratiques « destructrices »  d’Entreprises et d’Emplois de la part des trois plus gros « donneurs d’ordre » vis à vis de leurs milliers de « distributeurs/sous-traitants » dénoncées « six ans avant tout le monde » seraient « cautionnées » ?. Ces questions se posent très sérieusement. Mais plus seulement celles-ci.

Alors, il faut bien comprendre cette question : « pourquoi le « lanceur d’alertes » que je suis depuis 2004 poserait cette nouvelle question : « tromperie généralisée ». Et « organisée » » ?. A votre avis ?.

« En ce qui concerne mon sentiment sur le sujet » explique Philippe Fontfrède le créateur et développeur du site [ LE BLOG TELECOMS ]  http://telecoms.zeblog.com/ « Internet est un si formidable outil. Qui a déjà dépassé Vivendi SFR. Puisqu’en m’assignant Vivendi SFR montre qu’il a compris qu’il a perdu. Il faut juste transformer l’essai. Le mythe moderne de Prométhée… See you later ! ».

A propos : [ LE BLOG TELECOMS ] devient www.leblogtelecoms.fr. Sa communauté actuelle de 4 500 abonnés a pour ambition de passer à 5 000.

Depuis sa création le 24 novembre 2006, à ce jour, déjà 2 450 articles publiés et d’1,50 million de visites. Twitter : @blogtelecoms. Contacts presse : Philippe Fontfrède.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »