« Vivendi SFR s’acharne encore après ses Distributeurs » révèle [ LE BLOG TELECOMS ]

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Tableau noir avec une illustration World Wide Web.

[ LE BLOG TELECOMS ]

Communiqué de presse

Lyon, le 20 février 2014

« Vivendi SFR s’acharne encore après ses Distributeurs » révèle [ LE BLOG TELECOMS ]

Jusqu’où ira donc Vivendi SFR ?. Que craint donc Vivendi SFR à vouloir détruire tous ceux qui ont construit SFR, ses propres Distributeurs ?. Est-il « moralement » défendable de s’acharner contre eux alors qu’ils devraient être traités avec égard ?. En cette période de scission, la question ne serait-elle pas de comprendre ce que Vivendi SFR tenterait de dissimuler ?. Une énième démonstration ?.

2001, ma société était Distributrice de Belgacom France. Début 2002, après le rachat par neuf telecom, pour faire rémunérer le travail effectué car tout travail mérite bien salaire, il m’a fallu aller en Justice. Pour me faire disparaître, neuf telecom a donc répondu par une demande reconventionnelle : c’était finalement ma société qui devait de l’argent à neuf telecom. Et non le contraire. Instrumentalisation de la Justice pour faire stopper mon activité, sans me rémunérer tout en s’octroyant gratuitement le fichier clientèle de ma société. Celle-ci a bien été contrainte de fermer fin 2006. Triple bénéfice pour neuf telecom. Merci qui ?.

2014, qu’ai-je donc découvert toutes ces dernières années de la part du repreneur de neuf telecom, Vivendi SFR ?. La même pratique !. 1er février 2011, deux Distributeurs SFR ont gagné contre Vivendi SFR devant la Cour de Cassation. Depuis la jurisprudence est claire : un « Distributeur SFR » est en fait un « Salarié SFR ». Vivendi SFR est devenu « le véritable employeur » de Distributeurs. Conséquence immédiate : Vivendi SFR attaque et veut museler tous ceux qui ont défendu et diffusé cette jurisprudence. Avocats et distributeur. Vivendi SFR perd à nouveau. Vivendi SFR réattaque de nouveau. Vivendi SFR perd à nouveau. Reste l’assignation qui vise « indirectement » [ LE BLOG TELECOMS ]. Elle court toujours depuis… février 2011.

Mais ce n’est pas tout (…). Puisque Vivendi SFR serait contraint de requalifier son réseau de Distribution, de « Distributeurs » en « Salariés », sans pour autant s’exécuter depuis 2011, Vivendi SFR a donc… attaqué en Justice les « ex-Distributeurs SFR » qui sont devenus des « Salariés SFR » !. No comment.

Où veut en venir Vivendi SFR ?. Faire peur à tous les Distributeurs Espaces SFR qui ont vu leurs contrats résiliés ou bientôt résiliés pour qu’ils n’aillent pas faire requalifier leurs contrats. Un arrêt rendu avait évalué le montant que Vivendi SFR devait régler à un « Distributeur » devenu « Salarié » : 120 000 euros par Distributeur. Un autre aurait reconnu le statut de « Salarié » à un « Salarié d’un Distributeur », devenu lui aussi « Salarié SFR ». Vivendi SFR sait qu’il doit régler des sommes importantes à des anciens « Distributeurs » et à des anciens « Salariés » devenus donc « Salariés SFR ». La Jurisprudence a été claire sur le sujet. Pourquoi Vivendi SFR ne s’exécute-t-il toujours pas ?. Pourquoi ?.

Comment Vivendi SFR attaque-t-il ceux qui ont gagné contre lui en Justice ?. L’argumentation développée par Vivendi SFR est très claire : la Loi considérerait un « Distributeur » comme un « Salarié » ?. Tout « Distributeur » agissant en Justice pour faire requalifier son contrat en « Salarié » pourrait donc, selon la jurisprudence, obliger Vivendi SFR à lui régler jusqu’à 120 000 euros. Immédiatement, ce « nouveau Salarié SFR » verrait son ancienne société assignée par Vivendi SFR qui lui réclamerait toutes les commissions versées à sa société par Vivendi SFR en tant qu’ancien « Distributeur SFR ». Les sommes demandées actuellement peuvent aller jusqu’à plusieurs… millions d’euros !. Vous commencez à comprendre la mécanique ?.

La réponse (soufflée) par [ LE BLOG TELECOMS ] à la totalité des « Distributeurs SFR ». Ne pas se laisser impressionner. Comprendre que Vivendi SFR gagne du temps pour retarder au maximum l’issue de ses pratiques avec ceux qui ont construit SFR : les Distributeurs. Vivendi lâche SFR le 24 juin 2014 et valorise « au mieux » SFR. Le futur repreneur devra donc assumer le passif. En aurait-il une parfaite connaissance ?. A chacun de se faire son opinion.

Mais ce n’est pas tout (…) : quelques pistes de contre-attaques pour les Distributeurs ?. En réponse aux assignations actuelles de SFR, faire régler par Vivendi SFR « toutes les cotisations » et « toutes les charges » payées par le « Distributeur » puisque celui-ci serait donc devenu un « Salarié SFR », point qui motiverait les assignations actuelles de Vivendi SFR. Toutes les « cotisations et charges » pour le « Distributeur » et pour ses anciens « Salariés ». On parlerait en millions d’euros… à réclamer à Vivendi SFR. On continue le raisonnement de Vivendi SFR ?. Chaque « Distributeur » a du « investir » sur ses propres deniers pour entrer dans la franchises SFR : 10 000 euros de droit d’entrée + 150 000 euros minimum de capital de départ + une boutique bien située (soit une estimation de 2 millions d’euros par boutique). Question : depuis quand un « Salarié » doit-il payer de sa poche l’investissement pour le compte de son employeur ?. On parlerait en millions d’euros… à réclamer à Vivendi SFR. On continue ?. Vivendi SFR revendique un Réseau de 800 Espaces SFR et avait annoncé qu’en moyenne chaque Espace SFR employait 6 salariés.

Conclusion. A chaque fois que Vivendi SFR devrait régler jusqu’à 120 000 euros par « Salarié SFR », en retour, Vivendi SFR lui réclamera jusqu’à plusieurs millions d’euros. En réponse, chaque « Salarié SFR » pourra réclamer à Vivendi SFR plusieurs millions d’euros pour le remboursement des cotisations et charges. En réponse et en plus, chaque « Salarié SFR » pourra réclamer à Vivendi SFR plusieurs millions d’euros pour le remboursement des frais d’entrée dans la franchise et l’achat des boutiques Espaces SFR. On fait les comptes ?. On parle en dizaines ou en centaines de millions d’euros ?. Comprenez-vous le but de la manœuvre actuelle de Vivendi SFR ?. Qui n’a rien de novatrice dans le temps puisqu’elle serait la norme dans la construction du secteur de la Distribution des Nouvelles Technologies. Même si Vivendi SFR reste très « au-dessus » du lot…

Question « personnelle ». Selon vous, pourquoi neuf telecom, dirigé alors par Jacques Veyrat et détenu alors par le groupe Louis Dreyfus et pourquoi Vivendi SFR s’acharnement-ils depuis 2004 à me faire « disparaître » de toutes les manières possibles ?. Parce que je révèle de façon constante et factuelle « leurs pratiques industrielles destructrices » de nos PME et de nos Salariés. Mise en lumière et défense constante. Qui ne l’a pas compris ?.

« Vivendi SFR s’acharne encore après ses Distributeurs » révèle [ LE BLOG TELECOMS ].

« En ce qui concerne mon sentiment sur le sujet » explique Philippe Fontfrède le créateur du site [ LE BLOG TELECOMS ] « ceci ne fait que se rajouter à mes multiples actions ça et là pour combattre et aider ces patrons de PME et leurs Salariés à retrouver ce qui leur est du. Et surtout leur dignité. Vivendi SFR, conduit par quelques « dirigeants salariés » continue de faire un fort mauvais calcul… mais ce n’est pas tout ».

A propos : [ LE BLOG TELECOMS ] devient www.leblogtelecoms.fr. Son fondateur : 20 d’ans d’expérience du monde de l’Entreprise. Salarié et patron dans les TIC. Spécialiste de la Distribution de TIC : administrateur de la Ficome, créateur de [ l’ADTITE ], créateur de la Pétition « Vivendi SFR doit rembourser les 3,8 milliards d’euros d’avantage fiscal » et créateur du site « personnel » [ LE BLOG TELECOMS ] qui regroupe une communauté de 4 500 abonnés, des professionnels des TIC. Depuis sa création le 24 novembre 2006, à ce jour, déjà 2 523 articles publiés et plus d’1,70 million de visites. Twitter : @blogtelecoms. Contacts presse : Philippe Fontfrède.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »