« Bercy protège Vivendi : la vérité révélée par des Députés de Gauche ? » par [ LE BLOG TELECOMS ]

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Résultat de recherche d'images pour "verite et mensonge"

[ LE BLOG TELECOMS ]

Communiqué de presse

Lyon, le 4 janvier 2016

« Bercy protège Vivendi : la vérité révélée par des Députés de Gauche ? » par [ LE BLOG TELECOMS ]

Des années qu’on se demande la raison pour laquelle Vivendi SFR n’est pas du tout inquiété par Bercy au sujet des 4,366 milliards d’euros encaissés pour avoir, « en contrepartie d’Engagements Ecrits », détruit ou ne pas avoir créé 7 033 Emplois. La réponse est enfin venue… et cela dépasse l’entendement !. Racine disait, à juste titre, « qu’il n’est point de secrets que le temps ne révèle »…

Lorsque j’ai « demandé » à Bercy d’obtenir copie de la Convention Fiscale qui a été signée en 2004 entre Nicolas Sarkozy, Ministre du Budget et son ami, Jean René Fourtou, patron de Vivendi, Bercy m’a opposé l’éternel… « Secret Fiscal ». Ce qu’un Tribunal Administratif ou le Conseil d’Etat ne sauraient « soutenir », car tout Particulier peut légalement obtenir copie de ce genre de documents. Juste une question de temps…

Lorsque j’ai « pris » tous les risques depuis 2013 pour que les caisses de l’Etat, donc celles des Contribuables, soient « remplies », Bercy et 576 Députés sur 577 ont tous « vaillamment »… tourné la tête !. Etrange ce comportement grégaire…

Lorsque 32 000 Personnes ont « signé » la Pétition Vivendi SFR doit rembourser les 4,366 milliards d’euros d’avantage fiscal, je l’ai envoyée à Claude Bartolone pour que, conformément à la Loi, il l’enregistre et donne une suite. Puis à Emmanuel Macron, puisqu’il s’est engagé à répondre à tout envoi sur son mail personnel… C’est bien « son rôle » et celui de l’Assemblée Nationale, non ?. Claude Bartolone a manifestement passé plus de temps à « essayer » d’écrire son livre qu’à donner une suite. On ne peut pas tout faire…

Lorsque François Hollande en 2012, pour se démarquer de Nicolas Sarkozy, a fait cette « promesse », celle de Combattre les Dérives de l’Optimisation Fiscale, qui ne l’a pas crue ?. Mais qu’en ont-ils fait depuis, lui, son Gouvernement et des « Députés… de Gauche » de l’Assemblée Nationale ?. Ils viennent, avant Noël, de « piétiner » leurs Engagements et de « mépriser » leurs Electeurs !. Démonstration.

Qu’a fait, à 1.30 du matin, ce même Gouvernement, celui qui a bien « compris les coups de semonce adressés par les Français » aux Régionales ?. Asseyez-vous bien, avant de vous étrangler : « le Gouvernement a bloqué un outil anti-paradis fiscaux » !.

L’Assemblée Nationale avait voté positivement, deux fois en 10 jours, pour se « doter d’une arme anti-paradis fiscaux », après le rejet du Sénat. Les Entreprises devaient rendre publiques, une fois par an, dans chaque pays où elles sont implantées, des « données » : montant du chiffre d’affaires, nombre d’employés, les profits réalisés, les impôts payés,…

La « Guerre à l’Optimisation Fiscale », promise par François Hollande, a besoin de ces « données » pour repérer, traquer et sanctionner les Entreprises qui, par exemple, pour certaines, sont capables de déclarer des chiffres d’affaires astronomiques dans un pays alors qu’elles n’ont « aucun employé » dans ce pays. Ces « montages Fiscaux » permettent de « faire évader » les bénéfices et donc, de ne pas payer d’impôts ; le chiffre de 80 milliards d’euros annuels est souvent cité.

Donc, dans la nuit, le second vote à l’Assemblée Nationale rendait possible cette « traque » à ce type de montages fiscaux. Une Victoire pour la Démocratie !. Victoire de très, très, très, très, très, très,… courte durée.

Comment se peut-il que le Gouvernement, via le Secrétaire d’Etat chargé au Budget, Christian Eckert, ait pu immédiatement intervenir ?. En demandant une annulation de ce vote.

« Qui » sont les Députés qui ont permis au Gouvernement de « laisser des Grandes Entreprises » pratiquer l’Optimisation Fiscale ?. Les voici :

> les Socialistes Frédéric Barbier, Jean Marie Beffera, Jean Claude Buisine, Christophe Caresche, Pascal Deguilhem, Sebastein Denaja, Jean Louis Dumont, Jean Louis Gagnaire, Joëlle Lhuillier, Bernadette Laclais, Jean Yves Le Bouillonnac, Viviane Le Dissez, le Président du Groupe Socialiste à l’Assemblée Nationale, Bruno le Roux auteur de La Sécurité pour tous : une exigence de « Justice Sociale » (de l’Injustice Fiscale ne naîtrait pas, par hasard, son exigence ?), Victorin Lurel, la Présidente de la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale, Frédérique Massat, qui succède à François Brottes qui début 2014 m’écrivait « ne pas avoir connaissance de… l’Avantage Fiscal accordé en 2004 à Vivendi ! », Christine Pires Beaune, François Pupponi, Valérie Rabault, Pascal Terrasse et le Président de la Commission des Lois à l’Assemblée Nationale, Jean Jacques Urvoas, Rapporteur de la Loi sur le Renseignement, sur l’Etat d’Urgence et Instigateur de la proposition de Loi relative à… « La protection du « Secret » des Affaires » soutenue par une foultitude de nos Députés, qui écrivait le 24 janvier 2012 sur son Blog cette phrase « Racine disait (en effet) « qu’il n’est point de secrets que le temps ne révèle » !,

> les Républicains : le Président de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, Gilles Carrez qui, fin 2014, « aurait été en délicatesse avec le Fisc » (…), Marie Christine Dalloz, Véronique Louwagie et Frédéric Reiss,

> l’UDI : Charles de Courson, l’Ardent Défenseur, via sa Pétition, de la « Transparence » de l’Indemnité des Parlementaires (mais surtout pas Transparence des Grandes Entreprises…).

Donc une promesse électorale « Socialiste » en 2012, la « Guerre à l’Optimisation Fiscale » est empêchée fin 2015, à 1.30 du matin, par des… Députés Socialistes sur injonction de… Bercy ?. Cherchez l’erreur !.

La question qui se pose sérieusement est : « quelles » sont les Grandes Entreprises qui font « activement » du lobbying à Bercy, à l’Assemblée Nationale, à Bruxelles,…, pour éviter de voir leurs données comptables mises à la disposition de tous ?. Donc qui mettent très gravement en Danger Notre Démocratie. En s’exonérant, « en plus », de leurs impôts tout en détruisant massivement nos PME et nos Emplois !.

Les 32 000 signataires de la Pétition Vivendi SFR doit rembourser 4,366 milliards d’euros d’Avantage Fiscal aux Contribuables ont-ils une « petite » idée sur la question ?.

2017, pour les Electeurs de Gauche face à cette nouvelle « promesse » électorale « non tenue », est-ce « le Front de Gauche » ou… « l’Affront de Gauche » ?. Allez, les Frondeurs vont nous resservir une petite larmichette d’indignation ?. Pas trop quand même, un siège de Député, ça ne se risque pas…

« En ce qui concerne mon sentiment sur le sujet » explique Philippe Fontfrède le créateur du site [ LE BLOG TELECOMS ] dédié aux Distributeurs du Numérique et développeur de 2 651 articles depuis le 24 novembre 2006 auprès de sa communauté de 50 000 abonnés «« Manuel Valls, Bercy et les Présidents de Groupes à l’Assemblée Nationale mis en « Demeure d’Agir ! »».

A propos [ LE BLOG TELECOMS ]. Son fondateur : Lanceur d’Alertes depuis 2005. 20 d’ans d’expérience du monde de l’Entreprise. Salarié et patron dans le Numérique. Spécialiste et ardent défenseur de la Distribution du Numérique depuis 2004 : Administrateur National de la Ficome, Créateur de [ l’ADTITE ], Créateur de la Pétition Vivendi SFR doit rembourser les 3,8 milliards d’euros d’avantage fiscal et Créateur du blog « personnel » [ LE BLOG TELECOMS ] qui regroupe une communauté de 50 000 abonnés, pas que des professionnels du Numérique. Depuis sa création le 24 novembre 2006, à ce jour, 2 651 articles publiés et plus de 3 millions de visites. Twitter : @blogtelecoms. Contacts presse : Philippe Fontfrède.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »